Mobilier adapté pour les personnes handicapées et invalides

À tout moment de notre vie, nous pouvons constater que notre capacité à bouger est diminuée. Nous ne parlons pas seulement des capacités qui sont décimées avec l’âge, mais aussi de ces changements radicaux, contre notre volonté, causés par des accidents ou par une situation spécifique qui nous laissent avec des conséquences physiques, motrices et psychologiques. Malheureusement, chaque jour, les personnes en difficulté doivent aussi faire face aux inconvénients de la conception des espaces où elles doivent se développer.

L’environnement des personnes handicapées est très difficile à concevoir et à adapter. Dans cet article, nous vous donnerons quelques recommandations et suggestions qui faciliteront l’environnement pour les personnes souffrant d’un quelconque handicap.

Améliorer et adapter les espaces où travaillent les personnes handicapées facilitera la vie quotidienne de ces personnes précieuses.

Pour la pleine sécurité des enfants, des personnes âgées, des aveugles ou de ceux qui ont des difficultés à se déplacer, l’environnement dans lequel ils opèrent devrait présenter au moins les caractéristiques suivantes :

Environnement ou cadre

Dans le l’environnement ou le cadre dans lequel vit une personne handicapée vous devez veiller à ce que cette personne ait facilement accès à tous les objets qui l’entourent. C’est pourquoi une répartition correcte et adéquate du mobilier et des équipements est très importante.

Nous vous laissons ici avec 5 aspects à considérer pour que l’environnement ou le cadre de vie d’une personne handicapée soit le plus adapté :

  • Un éclairage correct est essentiel pour éviter les reflets et les éblouissements qui peuvent affecter la vision d’une personne handicapée.
  • En réduisant l’émission et l’excès de bruit sans isoler complètement la personne malentendante, on s’assure que les autres sens ne sont pas affectés, évitant ainsi d’éventuels accidents.
  • L’emplacement des meubles doit se trouver en dehors de la ligne de transit d’une personne handicapée moteur.
  • Évitez en toutes circonstances de déplacer des objets difficiles à voir ou à localiser et très courts.

Un élément important : les tableaux

Le tables pour les personnes handicapées doit être conçu de manière suffisamment large pour permettre une mobilité efficace, en tenant compte également des changements de posture.

Tableaux pour les personnes handicapées

Les personnes souffrant d’un handicap physique ou moteur qui ont besoin de chaises adaptées doivent disposer de tables de forme et de hauteur appropriées afin de ne pas gêner leur utilisation.

A propos des chaires

Si nous parlons du mobilier approprié pour les personnes souffrant d’un handicap quelconque, en particulier celles qui ont besoin d’un fauteuil roulant, nous devons savoir comment ces fauteuils doivent être. Les fauteuils roulants doivent avoir la capacité de s’adapter aux caractéristiques physiques, ergonomiques et anthropométriques de la personne handicapée qui va les utiliser.

Quant à la hauteur, elle ne doit pas être inférieure à 40 centimètres ni supérieure à 55 centimètres. Il est très important que cette hauteur puisse être régulée. Quant au siège, pour plus de confort et d’ergonomie, il devrait être entre 5 et 10 degrés.

Le bord du fauteuil d’une personne handicapée doit être arrondi. Cela ne blessera aucune des parties du corps de la personne qui utilise la chaise.

Cuisine pour personnes handicapées

En plus de adapter l’environnement et le mobilier d’une personne handicapée il faut garder à l’esprit la bonne accessibilité de ces espaces. En effet, les entrées des maisons ou des bâtiments doivent être munies des rampes et des accoudoirs nécessaires pour faciliter l’entrée et la sortie de ces personnes.

Avatar

Revenir en haut de page